#LACHPA ton droit de vivre avec les autres

Partager :

Connectez-vous pour voter

Pas encore inscrit ? Créér un compte.

Offrir à des adultes en situation de handicap sévère le choix d’un accompagnement décloisonné au sein d’une maison partagée, adaptée, insérée dans un réseau de partenaires et d’acteurs locaux participant au projet et favorisant leur autonomie et leur insertion à la vie locale de leur territoire.

https://equipollence.fr

Connectez-vous pour voter
353

1. Écosystèmes et coopérations territoriales

Occitanie

  • Stade du projet : du développement (actions déjà menées, partenariats en cours...)
  • Public : Personnes handicapées
  • Localisation : zone rurale

Origines et histoire du projet

Ce projet est né de la rencontre de deux couples. Leurs enfants adultes et handicapés ont été orientés et placés en MAS. La vacuité de leur vie quotidienne, le cloisonnement de leur existence, l’absence de perspectives de progrès, leur désocialisation programmée, tout cela a provoqué chez eux des régressions. Tout cela a suscité chez leurs parents le désir de nouveaux modes d’accompagnement décloisonnés dans un lieu et un habitat partagés de manière à leur permettre d’exercer leur droit à vivre en société. Des expériences antérieures similaires ont confirmé que ce projet n’est pas une utopie et que ces personnes peuvent se révéler très différentes en milieu ouvert. La proposition de cette recherche à d’autres parents, à des amis, à des professionnels a permis le démarrage de ce projet.

Problématique

Le projet cible des adultes en situation de handicap, physique ou mental, sévère et présentant des troubles comportement. Exclues de notre société elles n’ont pas accès au droit commun ni à l’espace social. Ce projet veut leur permettre une vie qui ressemble à la vie dans une maisonnée un « chez soi » choisi et partagé avec d’autres. Dotée de pièces communes pour les activités collectives ou les repas, la maisonnée comporte aussi des espaces privatifs ainsi que des espaces de calme et de refuge. Les volumes et l’architecture des pièces, leur organisation, les circulations, les matériaux et les couleurs sont adaptés aux besoins des personnes accueillies en favorisant leur cohabitation sereine et apaisée. Le jardin et le terrain qui prolongent la maisonnée permettent un contact adapté avec l’environnement naturel (végétaux, arbres, animaux) ainsi que la participation aux activités qui y sont liées (jardin partagé, ferme pédagogique, maraîchage,…). Un réseau de partenaires, apportant des compétences diversifiées, accompagne également les personnes et favorise leur autonomie et leur participation au tissu social local ainsi qu’ à la vie du territoire d’implantation de la maisonnée.

Solutions proposées

Il n’existe pas vraiment, dans le cadre de notre projet, d’habitat idéal.  Ce projet est un projet de vie en société pour des adultes porteurs de handicap sévère. L’habitat est un volet de ce projet, de la même façon que notre vie en société, si elle inclut le logement, ne se réduit pas à ce dernier. La forme que prend l’habitat dans notre projet s’inscrit nécessairement dans le projet d’insertion au sein de la vie sociale locale construit autour des personnes qui bénéficient de cet habitat et peut donc varier en fonction de leurs besoins, des nécessités de leur accompagnement dans cette vie sociale et de l’environnement au sein duquel s’implante le projet. Une maisonnée revêtira cependant la forme d’une cohabitation pouvant répondre à différents schémas selon l’objectif. Celui envisagé initialement est celui de la coopérative d’habitants. D’autres schémas sont envisagés dans l’avenir dont un projet d’habitat participatif avec des partenaires désireux de participer au projet, un projet de cohabitation intergénérationnelle dans un environnement partenarial qui peut donner sens à la démarche. Pas d’idéal donc, mais la meilleure forme pouvant donner corps à un projet ciblé.

Les petits plus du projet

Le projet veut permettre à des personnes adultes handicapées de choisir un lieu de vie, communautaire, adapté et totalement décloisonné. Depuis leur chez soi ces personnes peuvent s’appuyer sur un réseau de partenaires locaux pour les accompagner et pour pouvoir accéder à des lieux et des activités près de ce « chez soi ». Ces partenaires sont des associations (culturelles, sportives, sociales), une municipalité, des structures d’activité économique, des commerçants et des professionnels de la santé et du soin. En se rapprochant d’un mode de vie naturel, adapté aux besoins des personnes, le projet est sécurisant car il offre un accompagnement conséquent. Il est accueillant car il offre un habitat personnalisé, et socialisant car ouvert à l’environnement, sans être plus onéreux qu’un établissement.

Galerie Photos

Connectez-vous pour voter

Pas encore inscrit ? Créér un compte.